Solides performances pour Catana Group

Nautisme - Solides performances pour Catana Group en termes d'activité et de rentabilité

Le numéro 4 mondial du marché des catamarans de croisière affiche une croissance de 43% de son chiffre d'affaires semestriel, pour une très forte amélioration de sa rentabilité. 

Le développement de Catana Group s'appuie sur une forte croissance des ventes de bateaux neufs, tirée par la demande du marché des catamarans de plaisance et un plan produit solide, s'équilibrant entre la gamme Bali, modèles de milieu de gamme très innovants, et la gamme Catana, positionnée sur des modèles de grand voyage luxueux.

Les chiffres semestriels dévoilés par Catana Group confirment le bien fondé de la stratégie du groupe français, déployée il y a trois ans et demie, avec le lancement de la gamme Bali, venue compléter la marque Catana.

Croissance rentable

In fine, le numéro 4 mondial du secteur affiche des fondamentaux financiers solides, basés sur de la croissance rentable. Le succès mondial rencontré par la marque Bali est devenu financièrement vertueux, une fois le pont mort industriel passé.

Le chiffre d'affaires semestriel de Catana Group, au 28 février, affiche de fait une croissance de 43% (!), à 26.5 millions d'euros vs 18.5 millions un an plus tôt, portée par la vente de bateaux neufs, et enregistre une très forte amélioration de sa rentabilité, du fait d'une optimisation de ses processus industriels (lean management, recrutement).

Optimisation des process industriels

Au niveau industriel, le groupe est entré au capital de son sous-traitant tunisien Haco qui depuis 2014 fabriquait des petites pièces polyester puis la version "loueurs" du Bali 4.0 un an plus tard. Pour sécuriser cet investissement les deux parties ont signé un pacte d'actionnaire donnant
la possibilité à Catana Group d’augmenter sa participation à sa seule convenance et à tout
moment jusqu’à 50% du capital. Cette faculté, associée à un très large contrôle du Français dans les décisions stratégiques d’Haco placent Catana Group dans l’obligation de consolider totalement cette structure.

Très forte amélioration de la rentabilité

Le résultat net de l’ensemble consolidé affiche un solde positif de 1.8 M€ tandis que la part du groupe s’élève à 1.3 M€ contre une perte de 0.8 M€ en février 201

Les flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles génèrent une ressource de 3 M€ contre 1.7 M€ en février 2017, grâce à une capacité d’autofinancement très nettement positive de 2.8M€ contre 0.4 M€ en février 2017.

Dans un contexte d’accélération du plan de développement des gammes Catana et Bali, cette
ressource d’exploitation permet aisément de financer les flux liés aux investissements (- 1.9 M€) et les flux liés aux opérations de financement (- 0.4 M€).

Déjà très faiblement endetté, Catana Group voit de nouveau son endettement net diminuer
significativement. Ainsi, celui-ci ressort à 0.9 M€ contre une dette nette de 3.9 M€ en février 2017. L’endettement net du groupe est donc quasi nul, confirmant les prévisions d’un passage en cash net à la prochaine clôture le 31/08/18 compte tenu du bon second semestre d’exploitation attendu, et de l’impact de la récente augmentation de capital de 3.8 M€ d’avril dernier.

30% de croissance de CA attendue cette année

Les prévisions annoncées par le groupe français, tant pour la gamme Bali, soutenue par le nouveau Bali 4.1 et le futur Bali 5.4 qui a déjà fait le plain de commandes, que pour Catana qui bénéficie du lancement réussi du Catana 53, laisse entrevoir un niveau de ventes de bateaux neufs sur l’exercice supérieur à 42 M€ qui, complété des autres activités du groupe (occasions, brokerage, services) devraient permettre au groupe d’atteindre pour cet exercice 2017/2018 un chiffre d’affaires global d'environ 55 M€, en croissance de près de 30% par rapport à 2017.

Au-delà de l’exercice en cours, le carnet de commandes donne aussi une très grande visibilité pour 2018/2019 avec 34 M€ d’affaires engrangées représentant déjà près de 60% de l’objectif de l’exercice prochain qui devrait conduire une nouvelle fois le groupe à enregistrer une croissance de ventes de bateaux neufs de l’ordre de 30%.

Analyse - le groupe français a réussi son pari de se positionner comme l'un des chantiers majeurs du secteur des multicoques, en complétant sa gamme Catana par la marque Bali. La réussite de Bali vient d'un positionnement unique, basé sur l'innovation, et d'une vraie stratégie export. Une fois le point mort de cette nouvelle marque passé (frais de développement, de construction et de commercialisation), le modèle économique du groupe français devient vertueux, porté par un marché particulièrement dynamique.

  • Catana 53

    Catana 53